JOYEUSE PRIDE 2019 PORTO!

JOYEUSE PRIDE 2019 PORTO!

4 juillet 2019

Porto accueillera la 14ème « Gay Pride » (la Marche des Fiertés) le 6 juillet 2019 prochain et bien sûr nous allons tout vous expliquer! Mais déjà, c’est quoi la « Gay Pride »? D’où ça vient? Ensemble, revenons aux origines et découvrons les symboles de cet événement international !

La Gay Pride : ses origines, les émeutes de Stonewall

Une photo du Stonewall Inn après les événements du 28 juin 1969 – Auteur : Diana Davies, propriété de la bibliothèque publique de New York.

À cette période de l’année, nous voyons beaucoup de pays célébrant leur fierté homosexuelle. Un moment fort, où de nombreuses personnes de la communauté LGBTQ+ (Lesbian Gay Bisexual Transexual Queer +) sortent dans la rue et revendiquent leurs droits pour l’égalité. Mais où et comment tout cela a commencé?

Dans les années 60, les descentes de police étaient monnaie courante dans les bars gays, car les homosexuels américains étaient confrontés à un système juridique anti-homosexuel. Au fil du temps, la communauté LGBT a lentement commencé à être plus marginale envers le gouvernement.

Cela a pris une tournure majeure dans la nuit du 27 au 28 juin 1969. Cette nuit-là, une descente de police fut envoyée au Stonewall Inn. Cet endroit était un bar gay fréquenté par les personnes les plus marginalisées de la communauté gay : jeunes hommes efféminés, prostitués, transgenres, travestis et jeunes sans-abri.

Lorsque la police est arrivée, elle a rapidement perdu le contrôle face aux clients du bar qui protestaient.

Au cours des prochains jours, les tensions ont continué de croître entre les résidents gays du village de Greenwich et la police de New York, engendrant des émeutes la nuit.

 

1969 - 2019 : 50ème anniversaire

Le 50ème anniversaire des émeutes de Stonewall a été commémoré par le Stonewall 50 – Fierté Mondiale de New York City 2019.

Le 6 juin dernier, James P.O’Neil, Commissaire de la Police de New York, a présenté des excuses officielles au nom du Département de la Police de New York pour le rôle joué par ses Officiers lors des événements de Stonewall Inn en 1969.

La première Marche des Fiertés ("Gay Pride")

La première « Gay Pride » remonte au 27 juin 1970. La Marche devait commencer au Washington Square Park et se terminer au Chicago Water Tower.

Cependant, beaucoup de gens ont finalement décidé de prendre la direction du Centre civique de Chicago, le « Civic Center Plaza » (alors connu sous le nom de Richard J. Daley Plaza).

Le 27 juin n’était pas une date aléatoire. En fait, les événements de Stonewall ont commencé le dernier samedi du mois de juin de l’année précédente. Les organisateurs « Chicago Gay Liberation » souhaitaient attirer le plus d’attention possible des clients des magasins de l’avenue Michigan.

Le lendemain, le 28 juin 1970, New York, Los Angeles et San Francisco organisent eux aussi leur première « Gay Pride ». D’autres villes ont également organisé des marches similaires le même jour.

De nos jours, les « LGBTQ+ Prides »  sont organisées dans le monde entier vers la fin du mois de juin, afin de rappeler et commémorer ce qui s’est passé lors des émeutes de Stonewall.

Bien qu’au cours des dernières décennies, nous pouvons voir de réelles avancées en faveur de la communauté LGBTQ+, de nombreuses discriminations et attaques homophobes se produisent encore dans le monde. Il reste donc beaucoup à faire.

 

Le triangle rose, symbole de la honte

Premièrement, et pour bien comprendre l’origine du drapeau arc-en-ciel, nous devons parler du « Triangle Rose« .

Tout a commencé lors de la Seconde Guerre mondiale, où tous les prisonniers des camps de concentration nazis devaient être identifiés. Ainsi, les prisonniers « classés » comme étant homosexuels, étaient tatoués d’un triangle rose sur leur poitrine, un symbole de honte. En outre, ce tatouage était également attribué aux délinquants sexuels. Comprenez par là : les pédophiles et les violeurs.

En 1972, Richard Plant, auteur du livre « Le triangle rose : la guerre nazie contre les homosexuels« , estime le nombre de personnes arrêtées pour homosexualité entre 1933 et 1944, entre 50.000 à 63.000.

Selon Régis Schlagdenhauffen, maître de conférences de l’EHESS, le nombre de personnes condamnées (cf. graphique ci-dessous) semble un peu inférieur à ce que Richard Plant avait en tête en 1972. Mais cela ne change en rien le nombre important et dramatique de personnes condamnées à cette époque.La plupart d’entre elles sont décédées dans les camps de concentration.

Cependant, et bien que la Seconde Guerre mondiale ait pris fin, la persécution sociale des homosexuels, elle, a bien continué, suivant la règle du Paragraphe 175 du code pénal allemand, et ce jusqu’en … 1994 !

Le triangle rose, alias « le symbole de la honte » pendant plusieurs années

Source : Wikipédia – Selon Schlagdenhauffen 2011

Le triangle rose au fil du temps

Plus tard, dans les années 70, les nouveaux défenseurs européens et nord-américains pour la libération des homosexuels, ont commencé à utiliser ce symbole pour permettre aux gens de comprendre son sens véritable et son utilisation durant l’Allemagne Nazie.

Les années suivantes, certains documentaires et personnalités ont également utilisé ce symbole.

La signification de ce triangle rose a lentement changé au fil des ans, pour devenir un symbole différent au cours des années 80. En plus d’être devenu un symbole de souvenir des victimes du passé, c’est aussi un symbole positif de l’identité de soi et de la communauté.

Le triangle rose représentait l’identité gaie et lesbienne. De nombreuses organisations et entreprises l’intégraient dans leur logo.

Bien que ce symbole ait été utilisé plus tard par ACT UP, son sens est passé à un sens plus militant, et existe toujours de nos jours, même s’il a été lentement remplacé par le drapeau arc-en-ciel à partir de 1978.

Les origines du drapeau arc-en-ciel

Tout commence en 1978, lorsque Gilbert Baker créa le célèbre « Rainbow Flag » (le drapeau arc-en-ciel), qui marque le début d’une nouvelle identité pour la communauté LGBTQ+.

Un an plus tôt, les amis de Gilbert, Artie et Harvey Milk, essayaient de le convaincre de créer un nouveau symbole de ce qu’Artie appellerait « l’aube d’une nouvelle conscience et de liberté gaie ».

Alors qu’il réfléchissait à ce que cela pourrait être, Gilbert analysait un bon nombre de drapeaux qui volaient sur les bâtiments du Gouvernement. Bientôt, il conclut que plusieurs de ces drapeaux avaient été créés à la suite d’émeute, de révolution ou de rébellion. Les drapeaux américain et français en sont l’exemple parfait.

Après les émeutes de Stonewall de 1969, il était clair que le mouvement LGBT avait besoin d’un drapeau pour proclamer sa propre idée du pouvoir.

Un soir, Gilbert est sorti avec un autre ami, Cleve, au « Winterland Ballroom » (salle de spectacle à San Francisco). Une très bonne atmosphère y régnait. Gilbert dit dans ses mémoires, que tout le monde était plongé dans « un tourbillon de couleurs et de lumière. C’était comme un arc-en-ciel ».

À partir de ce moment, il n’y avait plus aucun doute sur le drapeau qu’il créerait : un drapeau arc-en-ciel.

Pour lui, ce choix semblait être nécessaire, conscient et naturel. Il y a bien longtemps, l’arc-en-ciel était un symbole d’espoir et figurait dans de nombreuses croyances et histoires du monde. Gilbert le décrit comme « une alternative moderne au triangle rose« . Ce serait aussi un moyen pour les émeutiers qui ont lutté pour la liberté en 1969, d’avoir leur propre symbole de libération.

Le nouveau symbole de la communauté LGBTQ+

La version la plus commune du drapeau est la variante à six bandes comprenant le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu et le violet.

Aujourd’hui, la couleur du drapeau arc-en-ciel est reconnue comme une manifestation de l’identité et de la solidarité LGBTQ+. Le succès du drapeau a remplacé la plupart des autres symboles LGBTQ+, y compris le triangle rose.

La signification derrière les couleurs

1
2
3
4
5
6
7
8

Le drapeau arc-en-ciel au fil du temps

Le drapeau arc-en-ciel a évolué au fil du temps. Il a perdu des bandes et a accueilli de nouvelles couleurs. Mais son sens premier reste intacte.

Version Originale à 8 Bandes

  • 1978

Conçu par Gilbert Baker en 1978, ce drapeau arc-en-ciel est la version originale à huit rayures. Il a été vu pour la première fois en public le 25 juin 1978 lors du défilé du San Francisco Gay Freedom Day. Le premier drapeau créé a été couçu à la main par un groupe de volontaires dirigé par Gilbert lui-même.

1978
1978-1979

Version à 7 Bandes

  • 1978-1979

Harvey Milk a été tué le 27 novembre 1978, générant une forte demande du drapeau arc-en-ciel. Pour répondre à la demande, la société paramount Flag Company a commencé à vendre une version du drapeau à sept bandes. En fait, ils étaient en rupture de stock de tissu de couleur rose vif. Bien que Baker ait continué à fabriquer sa version originale du drapeau, il a abandonné la couleur rose vif car le tissu de cette couleur était introuvable.

Version à 6 Bandes

  • 1979

Cette version apparaît lors du défilé de San Francisco afin de décorer les deux côtés du parcours du défilé. Cependant, pour ce faire, ils devaient avoir un nombre pair de rayures et la couleur turquoise avait perdu sa place sur le drapeau. A ce jour, il s'agit toujours de la version la plus répandue dans la communauté LGBTQ +.

1979
2017

Version à 9 Bandes

  • 2017

Juste avant de mourir, Gilbert Baker a créé une nouvelle version du drapeau arc-en-ciel, avec 9 bandes. Les huit bandes du drapeau arc-en-ciel original, plus une neuvième couleur lavande. Cette rayure de lavande symbolise la diversité.

Version à 8 Bandes - Philadelphia

  • 2017

Pour leur campagne "Plus de couleurs, plus de fierté", le bureau des affaires LGBT de Philadelphie a créé cette version du drapeau arc-en-ciel afin de symboliser l'inclusion dans la ville de personnes de couleur de peau noire ou brune dans la communauté LGBT. Une controverse a commencé au sein des militants LGBTQ + et d'autres communautés, la décrivant comme une division et inutile.

2017
2018

Version à 9 Bandes

  • 2018

Cette version du drapeau a été vue pendant le carnaval de São Paolo et a été créée par Estêvão Romane. La Love Fest Parade a attiré des milliers de personnes qui ont célébré la diversité humaine, l'égalité des sexes et l'égalité. Cette version est composée de la version originale à huit bandes du drapeau et comprend une neuvième bande blanche au centre représentant toutes les couleurs, la paix et l’union entre toutes.

Version à 6 Bandes avec Chevron

  • 2018

Le concepteur de cette version du drapeau est Daniel Quasar. Il comprend les six bandes du drapeau arc-en-ciel, les deux bandes noires et marron du drapeau de Philadelphie, ainsi que le drapeau trans (bleu, rose, blanc) en forme de chevron pointant "vers la droite pour indiquer le mouvement vers l'avant, être sur le côté gauche montre que des progrès restent à faire. ". Le drapeau est devenu viral sur les réseaux sociaux et a même fait la une des journaux dans le monde entier. Dans une interview pour le site Web Rise Life Science, le magazine RISE demande à Daniel:

- Pouvez-vous expliquer la nouvelle conception de votre drapeau - comment avez-vous intégré le motif à rayures d'origine, le motif à la flèche et les couleurs représentant des identités spécifiques?

- J'ai vu ce que Philly et Seattle faisaient avec le drapeau et je voulais voir si je pouvais améliorer ces idées pour aider à faire passer le message. Je voulais conserver les éléments de ces autres conceptions et j'ai donc travaillé à les positionner de différentes manières jusqu'à ce que quelque chose qui reste bloqué ait un impact important (...).

Je pensais que le design en chevron / triangle était un bon moyen de dire le message de ces nouveaux éléments et d’atteindre un bon design esthétique. "

2018

Le drapeau de la "Pride Family"

Les drapeaux de la « Pride Family » sont des variantes du drapeau arc-en-ciel, comportant les six couleurs traditionnelles ainsi qu’un élément d’un drapeau d’un pays ou d’une région du monde. Cela symbolise également le chemin parcouru par la communauté LGBTQ+, maintenant que leurs membres sont plus visibles et acceptés dans la société.

En 2010, le Cape Town, ville portuaire de l’Afrique-du-Sud, a adopté cette version conçue par Eugene Brockman qui a déclaré : « je crois sincèrement que nous (la communauté LGBT) avons ébloui notre nation arc-en-ciel, et ce drapeau en est le symbole…regardez tous ces costumes, cet événement, même le Cap dans son ensemble. C’est un témoignage que nous, la communauté gaie, avons beaucoup à offrir en compétences, talent, inspiration, affaires et dans la vie« .

La version du drapeau a été dévoilée en 2007, lors du Défilé de Houston, au Texas, par Steven Tesney et Grant Caplan. Le drapeau a également été présenté dans le magazine local, « OutSmart Magazine », pour l’Édition « Pride » de 2007.

La Gay Pride à Porto

Comme mentionné dans notre article de l’année dernière, la Gay Pride à Porto est organisée par des personnes de différentes associations et organisations politiques de la « Marcha Orgulho LGBT+ ».

Année après année, l’événement s’agrandit et attire de plus en plus d’attention.

Le 6 juillet 2019, la Marche commencera à 15 heures à partir de la Praça da Repùblica à Porto, et se poursuivra vers :

  • le Viaduto Gonçalo Cristovão
  • Rua Santa Catarina
  • Rua Passos Manuel
  • Avenida dos Aliados,
  • Trindade

pour finir à son point de départ : Praça da Repùblica.

Après cela, à 18h30, vous pourrez assister à « O Arraial Mais Orgulhoso do Porto » (un rassemblement populaire) à la Praça da Repùblica. Outres la musique, les concerts et autres spectacles, le travail des différentes organisations et associations vous sera présenté.

L’événement se poursuivra avec une fête qui se tiendra de 23h00 à 2h00 au Trindadebar, Rua Dr Ricardo Jorge 41 à Porto. Mais si vous jugez qu’il est trop tôt pour rentrer chez vous à 2h00 du matin, vous pourrez continuer de faire la fête dans ces endroits :

Cette année, la Marcha do Orgulho LGBT+ de Porto a créé un petit film pour promouvoir l’événement. Une partie de la vidéo a été enregistrée le 22 juin 2019 à Avenida dos Aliados, où des personnes de la communauté LGBTQ+ (ou non), ont été invitées à participer à la vidéo. Jetez un œil ci-dessous !

Conclusion

Et voilà, c’est terminé. Nous espérons vous avoir aider à mieux comprendre cet événement ainsi que les raisons d’être « Fier(e) » chaque année pour cette grande communauté, présente dans le monde entier :

  1. Se rappeler des émeutes de Stonewall
  2. Revendiquer l’égalité des droits pour les membres de la communautés LGBTQ+

Beaucoup de choses ont changé, mais il reste beaucoup à faire.

Donc n’hésitez pas à vous joindre à l’événement ce samedi !

Munissez-vous de votre Charisme, Originalité, Acharnement et Talent et rappelez-vous… si vous ne vous aimez pas vous-même, comment pouvez-vous aimer quelqu’un d’autre ?

Maintenant, Sashay away !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Get a Quotation

All the fields marked with a * are mandatory

Get a Quotation

All the fields marked with a * are mandatory

Get a Quotation

All the fields marked with a * are mandatory

Contact